05 B Dominique B - Un régime

A l’aube de mes sept ans, ma mère revint de ses sept années presque ininterrompues de sanatorium. Elle rencontra un régime alimentaire en vogue auquel elle attribua tous les pouvoirs sur sa santé et la nôtre. Mon père et moi n’eûmes pas l’idée de résister…moi trop jeune et lui trop amoureux ? Nous devînmes donc végétariens et avalâmes toutes sortes de pilules colorées pour compléter les éventuelles carences de ce régime. La plus grosse entorse aux principes de cette cure me concernait : je devais boire chaque matin un bol de lait pour assurer ma croissance osseuse. S’y mêlait une pâte maronnasse dont le goût médicamenteux rendait chaque petit déjeuner odieux alors que j’avais déjà absorbé, à jeun, un grand verre de chlorure de magnésium, breuvage d’une amertume démesurée ! Ce divin traitement était l’œuvre d’un médecin…Le Docteur Monot ! Ses préceptes gouvernèrent ma vie et, obéissante et sevrée d’amour maternel, je me livrai pieds et poings volontairement liés à mes deux tortionnaires…

Je réfrénai donc mes élans d’enfant, troquai mes minuscules rebellions contre une soumission intérieure et me laissai altérer, dévorer jusqu’à devenir…

Monopolisée

Monotone

Monocorde

Monochrome

Monobloc

Monovalente

Monostyle

Monorail

Monoplace

Monologuée

Monolithique

Monothéiste

Monomaniaque

Monolingue

Monogame

Monophasée

Monomorphe

Monomère…

Trente ans plus tard, un détour douloureux de ma vie détruisit mon monde Monot-construit ! J’appris à entrer dans les boucheries sans être prise de nausées…à faire griller des steaks et à humer les délicieuses effluves d’une côte de bœuf…à mélanger du chocolat fondu dans du lait chaud…à écouter chanter les légumes rissolant dans l’huile d’olive. Ma sédition fut entérinée par l’achat d’un livre de recettes …

Ces découvertes gustatives entrebâillèrent le monde et s’engouffrèrent alors une cohue d’appétences, de découvertes, de gourmandises, de soifs et de désirs. Poly- et multi- se frayèrent un chemin pentu et sinueux qui, finalement, ignora les vieilles reliques abandonnées par mono- !

Je devins…non… je redevins…

Polyvalente

Multicellulaire

Polymorphe

Poly et multi amoureuse

Multilingue

Polygame

Polychrome

Polyatomique

Polycentrée

Polyphonique

Multicolore…

Lorsque mes multitudes intérieures purent se déployer et voguer librement, j’ai commencé à …ECRIRE !