06A - Corinne LN - Crépuscule

CrépusculeJ’aime les mains sur le déclin, ces mains fatiguées, usées, abimées, ossues, ridées, tavelées, bosselées, grippées, racornies. Elles ont tant à raconter, elles sont un livre ouvert à l’épilogue. J’aime ces mains qui ont tourné les pages et se sont fanées doucement avant de s’étioler. Tour à tour innocentes, maladroites, appliquées, laborieuses, exigeantes, caressantes, elles ont aimé, elles ont joué, elles ont chanté et dansé, elles ont prié et supplié, elles ont osé ou pas, elles ont soutenu, abandonné mais elles ont essayé souvent. J’aime ces mains sculptées par le temps qui racontent l’amour et la souffrance, l’espoir et le désespoir, ces mains tremblantes et épuisées qui s’agrippent à la vie jusqu’à son crépuscule, ces mains que l’on joint sur la poitrine une dernière fois.Corinne LN