07 - La passion amoureuse

La passion amoureuse, 26 avril 2020"La passion reste en suspens dans le monde, prête à traverser les gens qui veulent bien se laisser traverser par elle." Marguerite Duras

Bonjour à tous et à toutes et en particulier aux « nouveaux inscrits » pour qui je serai disponible par téléphone s’ils ont des questions à propos du fonctionnement de cet atelier d’écriture ou de la rédaction et de l’envoi de la ou des propositions.

Aujourd’hui ce n’est pas un auteur particulier qui sera le thème de notre atelier mais un sentiment : la rencontre amoureuse, la passion, les premiers émois, de l’inoubliable amour de la prime jeunesse à la passion interdite ou cachée rêvée ou vécue.

Je vous laisse découvrir ces citations choisies pour vous.

Choisissez-en une plus particulièrement qui corresponde à la fois au style que vous aimez et à ce que vous aimeriez écrire… Bref une citation qui vous inspire… Puis choisissez une proposition ou les deux… et lancez-vous.

« Je n'ai jamais imaginé qu'on pût être à ce point hanté par une voix, par un cou, par des épaules, par des mains. Ce que je veux dire, c'est qu'elle avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis. » Romain Gary, Promesse de l'aube,

« Mais un homme qui a fait une fois un bond dans le paradis, comment pourrait-il s'accommoder ensuite de la vie de tout le monde ? (…) Et il suffisait maintenant à sa joie de se rappeler ce visage de jeune fille, dans le grand vent, qui se tournait vers lui. » Alain Fournier, Le grand Meaulnes

« Nom de Dieu. Tout bouillonne à l’intérieur de moi. Les mots ne suffisent plus. J’ai envie de mordre dans les choses, avec mes dents. Je t’adore. Tu me fais croire que tout est possible. »

Henry Miller et Anais Nin, Correspondance passionnée

« Ce serait toi, c'était toi, l'élue. Je ne voulais pas me marier parce que le mariage c'est pour toute la vie, et que toute la vie pour t'aimer me semblait un peu court. L'éternité serait un bon compromis. »

Yann Moix, Une simple lettre d'amour

« Mais, moi, je t'aurais tout donné, j'aurais tout vendu, j'aurais travaillé de mes mains, j'aurais mendié sur les routes, pour un sourire, pour un regard, pour t'entendre dire merci ! Et tu restes là tranquillement dans ton fauteuil, comme si déjà tu ne m'avais pas fait assez souffrir ! Sans toi, sais-tu bien, j'aurais pu vivre heureuse !»

Gustave Flaubert, Madame Bovary

« Les romans emplissent cent pages, ou plus, de la préparation à l’amour physique, l’événement lui-même tient en quinze lignes, et Philippe cherchait en vain, dans sa mémoire, le livre où il est écrit qu’un jeune homme ne se délivre pas de l’enfance et de la chasteté par une seule chute, mais qu’il en chancelle encore, par oscillations profondes et comme sismiques, pendant de longs jours. » Colette, Le blé en herbes

« J‘ai mal tout à coup. C’est à peine, c’est très léger. C’est le battement du cœur déplacé là, dans la plaie vive et fraîche qui, celui qui me parle celui qui a fait la jouissance de l’après-midi. Je n’entends plus ce qu’il dit, je n’écoute plus. (…)

Pendant tout le temps de notre histoire, pendant un an et demi nous parlerons de cette façon, nous ne parlerons jamais de nous. Dès les premiers jours, nous savons qu’un avenir commun n’est pas envisageable, alors nous ne parlerons jamais de l’avenir, nous tiendrons des propos comme journalistiques… »

Marguerite Duras, L’amant

« On peut donner bien des choses à ceux que l'on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m'était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore. »

Christian Bobin, La plus que vive

A noter : Chaque proposition peut être traitée d’après « mémoire » en vous référant à vos souvenirs ou en « Imaginaire » Vous pouvez utilisez librement la première personne du singulier, la deuxième, la troisième, être le narrateur ou la narratrice de la rencontre amoureuse en question.

Proposition A

Elle est toujours là dans votre vie, dans vos pensées quand vous revenez sur les lieux ou encore lorsque la saison vous la rappelle…Cette première histoire d’amour, ou tout simplement votre premier émoi. Racontez-nous les circonstances, le lieu, le décor de ce premier amour. Parlez-nous de vous à cette époque (ou de votre personnage) de ses sentiments, de ses appréhensions et de ses espoirs. (1000 mots environ soit 1 page et demi)

Proposition B

Était-ce de l’amour ? Une passion ? avec le temps difficile de savoir mais c’était une rencontre inoubliable, d’autant plus forte et marquante que rien ne l’annonçait ou que l’interdit planait. Une histoire d’amour impossible, aussi brève que scandaleuse ? ou encore un lien secret longtemps caché, une rencontre hors norme ? Mais une vraie passion qui marque et que vous allez nous raconter.

A quelle époque s’est déroulée cette rencontre ? dans quelles circonstances ? Parlez-nous des protagonistes mais aussi si vous le pouvez du contexte social, géographique. (1000 mots environ soit 1 page et demi)

Vous m’expédierez votre texte par mail à sybilledebollardiere@gmail.com sur un document Word ou open office en enregistrant bien votre document avec votre nom et la référence de la proposition ex : 07A Amour-SophieX. Si vous faites les deux propositions, vous m’enverrez deux documents. Si vous n'avez pas d'autres solutions vous pouvez m'adresser votre texte dans le corps d'un mail.

  • Note du 1 er mai classement Proposition C

En découvrant vos premiers envois, je crée cette nouvelle catégorie pour ceux que l'amour pour les animaux a visiblement inspiré. Nos chers amis à quatre pattes méritent une place à part...

Date limite d’envoi souhaitée : vendredi 1 mai au soir.

Photo ou image pas nécessaire car nous avons un problème d'espace sur ce site...Merci