08C - Dominique B - Confiné ? Moi ?

Je suis minuscule… microscopique… mais acharné à grandir, à développer toutes mes aptitudes. Abrité du bruit et de la lumière, le froid extérieur ne m’atteint pas et la chaleur ne me fait pas d’effet. Un faisceau de fines lianes entrelacées me fait un toit protecteur et nourricier. Mon cœur bat une chamade endiablée qui préfigure déjà mon impatience. J’agite mes bras et utilise mes poings pour protester lorsque le menu ne me satisfait pas. Mes jambes repliées se tendent parfois pour soulager un engourdissement ou simplement témoigner de mon énergie.

Je dors beaucoup, longtemps, lové sur le coussin moelleux préparé pour moi. Certains sons parviennent cependant à me charmer, filtrés par l’épaisseur de mon écrin. Un tambour lointain, assourdi, fouette avec une régularité de métronome le feutré de ma vie. Il m’octroie une sorte de paix, par petites vagues. La caresse de son rythme m’est une promesse. « J’attends… j’attends… j’attends … ». Je crois bien ne jamais vouloir me passer de cet attachement.

Mes yeux se sont ouverts sur un paysage trouble mais la tiédeur qui me baigne enchante mon séjour. Temps délicieux de ma mise en forme. J’ai progressé de l’esquisse à l’ébauche, du canevas à la broderie. Je suis prêt…quelques cheveux dorés me couronnent.

Je me sens poussé vers un autre monde, plus vaste, encore mystérieux. Le fidèle petit tambour m’accompagne à chaque minute de ce voyage et calme mes inquiétudes de ses « j’attends… j’attends… j’attends ». Je lui ai préparé une surprise… je sais déjà sucer mon pouce !