11B - Charlotte R - Au revoir

Au revoir

Anne et Simon se sont rencontrés au détour d’un campus pendant leurs études supérieures. Elle en histoire de l’art, lui en médecine, deux univers assez opposés, mais ne dit-on pas que la science est un art ? Ils se sont tout de suite plus. Ils ont emménagé ensemble dès qu’Anne a fini ses études, il aurait été trop long d’attendre la fin de celles de Simon, ils avaient trop hâte de construire leur vie à deux. Les années ont défilées à vitesse grand V, chacun ayant trouvé un travail épanouissant. Oui mais entre les horaires décalés de Simon, ses gardes et les nocturnes d’Anne de temps en temps, leur appartement autrefois cocon chaleureux n’était plus qu’un hall de gare, où l’on trouvait ici et là les seules traces de communication du couple, les fameux post-it : « je suis de garde ce soir finalement », « il n’y a plus de lait », « je sors avec les filles ce soir ». Pour Anne, cette situation avait bien trop durée, il était temps que chacun reprenne sa route, le tandem allait se transformer en monocycle. Pas évident, cela allait changer leurs repères et leur point d’équilibre mais de toute façon quand on ne pédale plus au même rythme le tandem peut vite devenir un moyen de transport dangereux. Anne n’ayant pas le courage d’affronter la fin de leur histoire de plein fouet, elle décida de laisser une lettre à Simon, vu que ces derniers temps ils n’échangent de toute façon plus que par carrés colorés.

« Simon,

Quand tu rentreras ce soir, je ne serais plus là. Excuse-moi de ne pas avoir le courage de t’attendre pour notre dernier au revoir mais je n’ai pas envie de ressasser et de pleurer, je pense que l’un comme l’autre nous savons que notre histoire est finie depuis longtemps. Il est donc temps de terminer ce livre, de finir les dernières pages laissées en suspens, pour faire durer, et que nous commencions de nouvelles aventures, même si on ne sait pas à quoi s’attendre...

Je préfère garder que de bons souvenirs entre nous avant que l’amertume et les regrets ne s’installent, et que l’on ne se rappelle plus pourquoi nous nous sommes aimés.

Tu es devenu un homme extraordinaire, sache le, non pas que tu ne l’étais pas avant, bien sûr, mais nous avons grandi, changé, je sais que tu combleras de bonheur la prochaine qui croisera ton chemin. Je te souhaite d’avoir une belle vie, et peut être que plus tard nous reprendrons contact et que nous pourrons être amis. On se racontera ce que l’on est devenu, le prénom de nos enfants, les nouvelles villes que nous avons traversées et on se rappellera aussi notre folle jeunesse !

Tu auras toujours une place particulière dans mon cœur. Je t’aime tendrement.

Anne »

Charlotte R.