11B - Pascale G.La lettre de rupture.

La lettre de rupture.

Mon…

« On s’est connu, on s’est reconnu

On s’est perdu de vue, on s’est r’perdu d’vue

On s’est retrouvé, on s’est réchauffé

Puis on s’est séparé. »

Te souviens-tu, cher ami, de cette chanson que je fredonnais souvent lors de nos folles retrouvailles. Nous l’aimions tous les deux parce qu’elle nous ressemblait. Mais les temps ont changé et à l'heure actuelle, il semble que la dernière phrase nous convienne parfaitement.

Nous n’allons plus nous retrouver, nous n’allons plus nous réchauffer, parce que cette fois j’en ai décidé ainsi.

Nous nous sommes aimés passionnément et éperdument jusqu’à l’extrême de ce que peuvent éprouver des êtres humains. J’ai souffert, peut-être comme toi, les affres des séparations confirmant sans doute les bonheurs immenses de nos retrouvailles, mais que de vides dans nos vies ! Maintenant, j’ai décidé d’y mettre fin. Je ne peux plus vivre de cette façon-là. Tu n’as pas su, tu n’as pas pu faire les choix qui s’imposaient. C’est ainsi.

Je ne t’en veux plus. J’ai tout simplement changé, je me suis conditionnée pour ne plus souffrir. L’instinct de survie me conduit sans doute à cet état d’esprit et de cœur assez nouveau chez moi. Je ne souffre plus de tes absences, de tes excuses et de tes mensonges. J’ai simplement pris conscience que nous ne vivrions jamais vraiment ensemble et c’est peut-être mieux ainsi, nous n’aurons pas à subir l’usure inévitable du temps des sentiments. Nous n’en aurons connu que les bonheurs ! Le souvenir de ces moments partagés reste intact mais j’ai réussi à prendre une certaine altitude et un certain recul vis-à-vis d’eux pour n’en garder que le côté positif. J’ai vécu un grand amour mais il a basculé dans le passé et il s’est éteint presque naturellement.

J’espère te libérer de moi comme je me libère de toi. Tu n’as plus de choix à faire, tu étais incapable de les faire. Tu devrais être soulagé !.

Cette lettre ne demande aucun commentaire. Elle signifie la fin de notre amour, il fut intense parce qu’il était le nôtre mais je m’en suis libérée.

Essaie d’être heureux sans moi, je te le souhaite avec tout l’amour que nous avons connu.

Plus jamais à toi.

Laura