11B - Pierrette C - Coco

Coco, lors de notre rencontre fortuite dans le métro,c'était je m'en souviens vaguement , à la station Pasteur , où peut être à Rue des boulets ,( mais sûrement pas à Goncourt,) très vite un frisson est monté,me parcourant comme une onde, de la tête aux pieds, mon cœur s'est emballé, ma gorge s'est nouée, mon souffle s'est altéré, j'étais anéantie.

Cependant, je dois vous l' annoncer, après ces quelques semaines d'une relation torride et fusionnelle, je me suis lassée de vous..

Vous écrire cette lettre n'est pas facile pour moi, mais je n'en peux plus . Cette relation m'étouffe , me fatigue, m'enlève le goût des bonnes choses et met mon coeur à rude épreuve .

Coco vous êtes toxique, imprévisible, sournois , et, pire que tout, vous êtes avide Coco, avide de rencontres, de contacts que vous multipliez à l'envi , toujours impatient de vous reproduire n'importe où, n'importe comment, avec n'importe qui et cela m'insupporte

Oui je suis lassée, lassée de votre omniprésence dans ma vie ,lassée de vos soupçons à chaque fois que je sortais, lassée de répondre à vos questions incessantes, sur mon emploi du temps, mes motifs de balade, mes contacts, mes relations. Coco j'ai l'impression que vous êtes jaloux, jaloux et un peu radin car depuis notre rencontre vous me gardez enfermée, je ne dépense plus mon argent comme avant, je ne vais plus chez le coiffeur, je ne sors plus, et, pour couronner le tout, vous m'interdisez le cinéma, le théâtre, et cela malgré votre goût certain pour la mascarade, sans oublier votre souci pathologique de la propreté qui fait de vous un véritable fouteur de merde

Personne n'est parfait et je dois reconnaître votre influence plutôt positive sur ma façon de voir les choses. Mais tout a une fin, Coco; la marche en forêt , le vélo dans la campagne, les biches qui traversent mon jardin, les fleurs qui s'épanouissent au soleil, les petits oiseaux qui gazouillent dans les arbres, le pain maison, les oeufs bio, et je vous épargne la visite guidée de ma bibliothèque que tout le monde a pu voir lors des apéros skype ! Coco, je m'ennuie avec vous,nous ne sommes pas faits pour vivre ensemble, et je dois vous avouer que votre apparence physique me dégoutte, cet acné purulent, ce teint de papier mâché et ce ridicule bonnet à pompons roses... Je n'oublie jamais un visage mais pour vous je ferai une exception...Coco je ne vous ai jamais aimé, j'ai d'ailleurs gardé mes distances depuis le début...

Un grand vide nous sépare, Coco quittons-nous.

Pierrette C