19A - Corinne LN - Choses de plage

Il y a bien des choses sur la plage à marée haute,

Des dames trop bronzées qui dorent sous leur chapeau,

Une petite fille aux nattes blondes barbouillée jusqu’aux fossettes qui suce une glace au chocolat,

Des rires au club Mickey qui balance son trampoline,

Un homme brun aux larges épaules qui disparait dans les vagues,

Une famille nombreuse en teeshirts rayés qui déballe seaux et filets de pêche,

Un petit garçon qui descend prudemment la digue en essayant de ne pas renverser la chantilly qui couronne sa gaufre,

Des enfants qui s’ébattent dans l’eau en hurlant de joie,

La mer montante qui attaque sauvagement un château de sable,

Des îles rocheuses qui se détachent dans le lointain,

Un ferry qui passe au large de Saint-Malo en gémissant,

Une colonie de vacances coiffée de bobs rouges qui défile en chantant,

Une dame gironde qui marche dans l’eau en soulevant sa jupe,

Les cloches des maisons qui battent le rappel du déjeuner familial,

Des cabines de plage fraichement repeintes sagement alignées,

Des maillots de bain qui sèchent au soleil,

Un monsieur qui court après un parasol qui s’envole,

Une grand-mère qui court après son chapeau,

Des petits cyclistes en métal peint sur un circuit improvisé,

Une course de crabes assoiffés sur le sable sec,

Une bouée mauve en forme de dinosaure,

Une petite chaussure abandonnée,

Une partie de pendu à l’heure du goûter,

Une sieste embrumée sous un soleil de plomb,

Un vrai pique-nique avec baguette et saucisson,

Une beauté fatale de quinze ans couleur pain d’épice qui sort de l’eau en s’enivrant des regards posés sur elle.

Il y a encore bien d’autres choses à marée basse,

Un plongeoir abandonné,

Une fillette qui enchaine les roues sur le sable mouillé,

La sculpture en sable d’un crocodile géant,

Des sèches sèchent au soleil,

Des traces de pas qui se remplissent d’eau puis s’effacent trop vite,

Une partie de Badmington ou de Jokari,

Des ados qui trainent une planche à voile,

La chasse aux grains de café, petit coquillage en voie d’extinction,

Des amoureux qui se bécotent derrière un rocher,

La pêche au couteau avec une salière,

La pêche aux crevettes dans les flaques,

La pêche aux moules sur les rochers,

La pêche au lançon au petit matin en sortant de boite de nuit,

Les cris de joie quand il y a de la vie dans le filet au milieu des algues,

Un enfant piqué par une vive qui sort de l’eau en hurlant,

Un labrador noir qui nage jusqu’à l’épuisement après un baton,

Un dériveur qui gite foc au vent,

Un cœur en coquillage dessiné sur le sable,

Un envol de mouettes,

Les cris des goélands,

Des bateaux couchés sur le limon qui attendent la marée,

Un petit homme qui court avec son cerf-volant,

Enfin, il y a cette chose accrochée à ma mémoire,

Un cavalier sur son cheval gris pommelé qui galope dans le petit matin brumeux.

Corinne LN