19B - Diana W.Le grand JE

- mon premier livre

probablement le livre d’apprentissage de la lecture dont je ne me souviens pas du nom mais de la 1ère phrase apprise « lili a vu le rat «

- le livre qui a marqué mon enfance

les contes et légendes mythologiques

- le premier livre lu seule

les aventures d’Ulysse

- Le livre qui m’a donné l’envie d’écrire

tous ! Les mots accolés en joie en colère ou en cacophonie me fascinent

- celui qui pourrait m’en décourager

aucun

- mes mots préférés en français

délectation, exubérance, tonnerre, retour

- mes héros et héroïnes en fiction

le mouron rouge, Ulysse, Semiramis, Electre, Homère

- si je devais écrire dans une autre langue laquelle et pourquoi

Le russe, pour la beauté

- ce que j’aime et recherche chez un ou une auteur(e)

le pouvoir de m’emporter au delà de toutes mes limites

- ce que je redoute ou déteste dans un livre

je ne crains rien dans un livre, si il ne trouve pas son chemin en moi je le referme

- un livre que j’ai détesté

aucun jusqu’à présent

- mon principal défaut en écriture

être prisonnière de moi même

- ce que j’aime quand je me relis

l’idée de pouvoir me voir avec les yeux des autres

- si je devais donner un titre à l’histoire de ma vie ( ou plusieurs )

Chemin faisant

- mes poètes préférés

Baudelaire, Verlaine, Pouchkine, Garcia Lorca, Seferis, Neruda, Shakespeare, John Wander, Pessoa et et et …

- le vers dont je me souviens

Comment quitter la vie et tous ses maux, c’est vous qui le savez sublimes animaux

- à quelle heure j’aime écrire et dans quelle ambiance

quand cela me prend

- mes outils d’écriture, mon bureau

belle plume ( utopiquement car remplacée par l’ordinateur) et sur mes genoux

- mes stimulations pour écrire

je fais feu de tous bois

- quel est mon but et mon ou mes destinataires dans l’écriture

donner envie de continuer à lire à ceux qui me lisent ou me liront

- quelle est la place de l’écriture dans ma vie

en croissance

- ce dont je suis le plus fière dans ma vie

de n’avoir jamais trahi mes amis et ne m’être jamais ennuyée

- si je devais inventer un mot lequel ?

enchantement

- si j’étais un écrivain engagé , la cause qui m’inspirerait

probablement l’harmonieux partage des beautés et de la justice

- ce que je veux encore apprendre et découvrir

tout

Diana W.