26A - Jean-Pierre G.

Jacques notre ami.

Jacques mon ami très cher, Madeleine, les enfants Sophie et Gabriel, Monsieur le Sous-Préfet, Mesdames et Messieurs les conseillers généraux ,M. l’adjudant-chef de gendarmerie, Monsieur l’abbé, chers collègues du conseil municipal, chers habitants de Curcy en Bessin !

Il est des circonstances auxquelles on ferait n’importe quoi pour s’échapper mais la réalité est là, elle s’impose à nous autres pauvres mortels.

Face à vous ici rassemblés, j’ai la charge et l’honneur en tant qu’adjoint, de mettre des mots sur cette épreuve ô combien douloureuse : la perte de Jacques Delalande notre maire bien aimé, décédé samedi dernier.

Fauché dans la force de l’âge par la maladie, nous percevons combien demain ce sera compliqué pour « faire sans lui », poursuivre son action au service de tous.

Membre de l’équipe municipale depuis les années 80, Jacques répondit présent à la mort accidentelle de Emile Lambert et cette écharpe tricolore lui allait fort bien.

Notre fierté à l’entourer lorsque, au retour d’une rencontre houleuse avec les autorités de l’Etat, il nous faisait part des bras de fer pour décrocher tel emprunt, telle subvention, destinés à l’amélioration d’une structure, à la création d’une cantine, d’un espace de jeux, n’avait d’égale que sa capacité à ficeler les dossiers tard le soir ou durant les week-end, quand chacun vaquait à ses loisirs.

Il nous restera de cet homme sa capacité à écouter et déléguer, son attention aux problèmes de chacun et son soutien aux associations, reflet du dynamisme local.

Sur son insistance, j’ai pu conduire deux projets qui lui tenaient à cœur : la cantine scolaire et la mise en place de la médiathèque suivie l’an passé par la création d’un salon du livre dont nous devrions voir la seconde édition en octobre prochain.

Pour une modeste commune comme la nôtre, qui voit sa population augmenter au fil du temps, ces choix, parfois décriés sont à la fois audacieux et raisonnables : il y a deux ans, l’ancienne école de filles devient épicerie et salle de jeux, puis à la rentrée suivante, la cantine scolaire passe au bio sans augmentation du prix des repas, je tiens à le souligner, et enfin la médiathèque jouxtant la salle omnisports est sa, notre, ultime réalisation. Elle devrait voir le jour à la rentrée prochaine libérant l’ancienne bibliothèque devenue salle des associations.

Si je détaille devant vous cet inventaire, c’est pour en souligner la cohérence, sachant que les impôts locaux demeurent dans une fourchette moyenne et que l’extension de la zone artisanale répond bien à des demandes d’installations accrues quoi que l’on dise.

Pour mémoire un cabinet médical est prévu au cœur du lotissement des Grands Prés, on attend les candidats…

Comme vous, chers camarades, j'appréhende la prochaine réunion du conseil municipal, cette voix de Jacques faisant taire les bavardages et annonçant :

« Mesdames, messieurs, s’il vous plait voyons l’ordre du jour et les questions annexes car le temps nous est compté ! »

Je terminerai sur cette évidence mes chers amis :

Effectivement, le temps nous est compté !

A l’issue de la cérémonie, pour celles et ceux qui le souhaitent et comme de coutume, nous pourrons nous retrouver à la salle communale, partager nos souvenirs et soulager notre peine.

Merci à tous.

Jean Pierre G.