31B - Séverine L - Une main

Une main … Qu’y a-t-il à l’intérieur d’une main ?

Qu’est-ce qu’on y voit quand elle est fermée ?

On y voit la friandise cachée aux yeux de l’enfant et qui ne sait

laquelle choisir.

On y voit le trésor que l’on a trouvé et qu’on hésite à montrer.

On y voit le sable doré qui s’y était caché,

qu’on croyait envolé.

Le poing tendu déferlant dans la rue

Des peuples en colère.

Une main … Qu’y a-t-il à l’intérieur d’une main ?

Qu’est-ce qu’on y voit quand elle est repliée ?

On y voit le stylo qui court sur le papier

Sans vouloir s’arrêter.

On y voit la fleur bleue que l’on a cueillie

Pour l’offrir à sa mie.

On y voit la douceur d’un petit corps d’oiseau

Que l’on va libérer.

On y voit le papillon qui à jamais va s’éloigner.

L’index pointé de l’adulte énervé.

Une main … Qu’y a-t-il à l’intérieur d’une main ?

Qu’est-ce qu’on y voit quand elle est ouverte ?

On y voit le cadeau offert, le cadeau reçu

Et les bras tendus.

On y voit la coccinelle sur laquelle on va souffler.

On y voit la goutte d’eau qui brille au soleil de juin.

On y voit le duvet apporté par le vent

Que l’on caresse délicatement.

On y voit des chemins sinueux, lignes de vie, de cœur ou de succès, ligne de sagesse et de destin.

La frappe sèche d’une claque reçue.

Et ma main, qu’y a-t-il à l’intérieur de ma main ?

Qu’y vois-tu, ouverte ou fermée ?

Quoi que tu y vois,

Embrasse-moi.