C - Diana Wander - Volutes parfumées

Proposition 35 C

Volutes parfumées

Aux voyages reportés

Aux rêves non réalisés

Aux rencontres interminables

A celles fortuites et brèves

A tous ces projets en souffrance

A tout ces départs en instance

Je désire dédier ce breuvage sacré

Mystérieux

Fort

Apre

Doux

Amer

Vivifiant et fouettant

Café café

Ton arôme

Ta texture

Breuvage emblématique de la Création littéraire

Rendez-vous des idées

A gérer

A développer

Langueurs orientales au rythme des pales parfois grinçantes

Rideaux s’échappant des portes fenêtres entre ouvertes

Cendriers pleins de désirs consumés

Regrets exprimés par des cendres

Demandes pressantes de rencontres à venir

Questions sur notre avenir

Rythme cardiaque accéléré

Larmes retenues ou joies éclatées

Café Café

Ta couleur

Tes reflets d’ébène et d’acajou

Ton marc si souvent consulté

Ton Parfum respiré, aspiré a inspiré tant de mots embaumés

Café d’Orient

Café de l’Argentine enjasminée et tanguée

Café du coin

Café du matin, du tout petit matin entrouvert sur l’Après

Café réchauffé de goutte de feu

Couleur

Odeur

Splendeur et souffrance de ces peaux de ta tonalité

Fatal

Vital et inséparable de l’Amitié

Graal des réunions amicales

Indissociable du Calumet

Café au Café

Un appel irrésistible

A lancer

A accepter

Diana Wander