Dominique Olsenn - Une soirée particulière

Anna a 38 ans. Quatre enfants. Un mari. Une maison. Un chien. Un chat. Tout ce petit monde est beau et harmonieux. La vie s’écoule. Sans heurts.

Anna organise une fête pour l’anniversaire de son mari. 87 invités. Tous souriants et bronzés en cette fin d’été se pressent autour des buffets disséminés sur la vaste pelouse. Une sculpture de glace brille en fondant lentement dans l’atmosphère tiède. Les bougies flottantes semées dans la piscine font trembloter la lumière. Les dos dénudés concurrencent les décolletés plongeants…les chemises de lin s’ouvrent, béantes, sur les poitrines musclées et poilues. Sur la terrasse, certains couples dansent entraînés par un DJ abrité sous une casquette noir et or couronnée d’écouteurs assortis.

Arnaud, le mari d’Anna, a invité tous les cadres de son entreprise. Anna n’en connait, assez vaguement, que quelques-uns. Elle devine que le groupe qui stationne près de la piscine verre à la main, n’ose pas se mêler à la foule joyeuse et bruyante des amis d’Arnaud. Elle s’approche, sourit, frôle une épaule, serre quelques mains. Elle les tient très vite sous son charme. Elle a l’habitude de cette séduction légère et en use souvent. Les sourires s’affirment, quelques plaisanteries fusent. Mine de rien Anna les observe. Ils semblent heureux d’être là et de partager ce moment avec la femme du patron.

Tous ? Non, pas tout à fait. Tous sauf une. Une jeune femme rousse se tient un peu à l’écart et ne quitte pas Anna des yeux. Elle ne la regarde pas… elle la jauge, la juge, la défie.

Anna vient de rencontrer la maîtresse de son mari.